A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Le port diagnostic restera accessible pour les réparateurs

C’est une victoire très symbolique que l’on doit en partie à la FEDA. La fédération de la distribution automobile a en effet réussi à convaincre la Commission Européenne qu’il était indispensable de maintenir le port OBD (on board diagnostic) pour garantir une concurrence équilibrée dans le domaine de la réparation.

Explication. Depuis plus de 25 ans, ce connecteur permet aux réparateurs de se brancher avec une valise de diagnostic pour assurer l’entretien des véhicules. La technologie est accessible pour les garages indépendants et les centres-auto, en plus des réseaux de marques. Mais, il était question de restreindre, voire de supprimer l’accès à ce connecteur, dans le cadre d’une révision de la réglementation européenne sur la réception et la surveillance des véhicules à moteur. Et dans ce cas, tout un pan de la réparation automobile aurait été dans l’incapacité de diagnostiquer et de réparer les nouveaux véhicules.

C’est au terme de négociations serrées que la FEDA, avec son équivalent en Europe, la FIGIEFA, est arrivée à maintenir l’accès à cet équipement. Et c’est même une double victoire, puisque non seulement le connecteur OBD va rester, mais en plus les informations pourront être lues en mouvement.

C’est donc une bonne nouvelle pour les réparateurs, mais aussi pour les start-up. La prise diagnostic est un moyen pour des développeurs de proposer un adaptateur, qui se branche dessus pour rendre des véhicules connectés et proposer des services. A partir de la lecture de certaines données, qui sont interprétées par des algorithmes, on peut donner des conseils de conduite et anticiper sur d’éventuelles pannes. Les constructeurs automobiles ne sont sans doute pas très satisfaits de ce maintien de l’OBD. Car ils souhaitaient justement fermer l’accès à ce connecteur pour éviter une nouvelle concurrence, tout en supprimant au passage un point d’accès qui pose par ailleurs un problème de cybersécurité.

Articles les plus populaires

Shares