A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Tout savoir sur l’étiquetage des pneus

C’est à partir du 1er novembre 2012 qu’entre en vigueur l’étiquetage des pneus pour les voitures, les utilitaires, les autocars, les bus et les poids-lourds. La législation européenne s’est inspirée de l’exemple en vigueur dans l’électro-ménager, où on peut choisir une machine à laver en fonction de sa consommation d’énergie, exprimée par une lettre de A à G. Le pneu n’est pas vraiment un produit blanc, mais la logique est la même. La nouvelle réglementation a finalement retenu trois critères, afin d’aider le consommateur à faire un choix, à travers les arcanes d’un produit très technique.

L’étiquette affiche donc :

  • La résistance au roulement, qui se traduit par des économies de carburant et une limitation des rejets de CO2 (aucun pneu ne sera noté D afin de séparer les bonne classes des mauvaises).
  • L’adhérence sur sol mouillé, ou la performance de freinage sur sol mouillé (pour ce critère, les lettres D et G ne sont pas prises en compte).
  • Le bruit extérieur ou le nombre de décibels émis par le pneu (exprimés par des ondes, qui sont au nombre de trois, l’écart d’une bande à l’autre peut représenter jusqu’à 3 décibels).

Ce type de classement est plus parlant que les symboles abscons inscrits sur les flancs. Pour les 2 premiers critères, plus la lettre se rapproche de A, meilleur est le pneu. En ce qui concerne la performance sonore, moins le nombre d’ondes (1, 2 ou 3) est important, moins le pneu est bruyant. En 2016, le classement se limitera à deux ondes.

Pour Michelin, ce système devrait permettre de chasser les pneus de mauvaise qualité de la vente puisqu’ils n’afficheront pas a priori les valeurs requises pour être commercialisés. Les grandes marques devraient alors dominer le marché, même si d’autres fabricants seront amenés à réagir rapidement pour répondre à ces nouveaux critères. Un regret toutefois : la longévité n’a pas été prise en compte alors que ce critère est sans doute plus important que le bruit…

Appelée à figurer sur les sites internet, les devis et les factures, l’étiquette est un outil pédagogique qui va venir en aide aux clients. Mais le technicien continuera à jouer un rôle en matière de conseil.

Plus d’infos sur :

www.etiquette-pneus.com

www.michelin.fr

www.lesprofessionnelsdupneu.com

 

1 commentaire

  1. Roussa:

    Merci de partager ce blog et informations tres important.

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares